Paris est le point de départ de cette aventure. Une petite fille voit le jour, porteuse d’une lumière qui la guidera tout au long de son périple. Si elle savait tout ce qui l’attend!

Toute jeune, Muna, dont le prénom signifie «enfant» en duala, quitte sa terre natale française pour fouler le sol du Canada, le temps d’y grandir un peu. En 1985, l’union entre ses parents ne tient malheureusement plus et force la benjamine de trois enfants à s’exiler avec son père et son frère aîné au Cameroun, le pays d’origine de ses parents.

Au cours de son séjour en terre africaine, Muna s’imprègne des richesses culturelles et des valeurs léguées par ses ancêtres, pêcheurs de profession, issus de l’île Malimba, animés par l’espoir, le courage, la persévérance et la communication. Des valeurs reflétées par la couleur bleue, que Muna affectionne particulièrement.

Durant ses études en techniques administratives, malgré ses nombreuses responsabilités et tâches ménagères, Muna intègre l'orchestre de son collège et y devient rapidement la chanteuse principale. À deux reprises, elle remporte le titre de Meilleure interprète de Douala, soit en 1990 et en 1991. Son ascension est manifeste et la communion avec le public s’établit déjà facilement.

En 1992, la nouvelle voix d'or nationale choisit cependant de retourner vivre au Canada auprès de sa mère, et de poursuivre ses études en communication à l'Université de Montréal. Elle y puise des connaissances qu’elle applique par la suite dans son travail pour diverses organisations.

Cinq ans plus tard, la passion du chant et de la musique toujours chevillée au corps, Muna fonde avec des amis le groupe de musique Sunroots, pour lequel elle compose et interprète des pièces aux rythmes africains, antillais et cubains. La même année, Muna donne naissance à un garçon qui devient une source vivante d’inspiration. En 1998, en quête de repères, Muna s’immerge de nouveau dans le village de Malimba et en revient au Canada avec le fort désir de faire revivre l’héritage de ceux qui l’ont précédée, puis de le partager. Dans cette perspective, elle entame une carrière solo en 1999 et elle prend d’assaut la scène de la musique « world » canadienne.

Sa carrière connaît un véritable essor à l’été 2002, alors qu’elle reçoit le prix «Meilleur espoir musical 2002» lors de la soirée de gala montréalaise des Flambeaux africains. Muna est également conviée à chanter devant près de 200 000 personnes au grand événement orchestré par les FrancoFolies de Montréal, La grande fête africaine, qui la présente comme «la nouvelle révélation de la musique world ayant effectué l'ascension la plus rapide et spectaculaire de la scène afro-québécoise». Au mois d'août 2002, Muna Mingole chante pour la Reine Élizabeth II, lors de sa visite à Ottawa. Les journalistes lui attribuent rapidement le surnom singulier de «Flamme Bleue» pour le charisme électrisant qu’elle dégage sur scène et pour sa couleur fétiche.

S’en suivent de nombreuses recherches sonores et un long et laborieux travail de studio où elle est parfois assistée par Yannick, son fils. La présence inspirante du petit Yannick et la persévérance de Muna ont porté fruits, puisqu’à l’automne 2004, Muna lance son premier album, Dipita, qui signifie «espoir». Il s’agit d’une œuvre à l’image de la chanteuse et de ses spectacles. Un véritable concentré de vie, où tourbillonnent l’amour, la joie festive, les peines, les épreuves, l’espoir et le partage.

L’Artiste foule plusieurs scènes à travers le Québec, le Canada, en Europe. Ses performances sur scène sont très remarquées et ne laissent personne indifférent. À chaque spectacle, la magie opère : Le spectacle est une ode à la grâce où le corps entier exprime le rythme avec lequel Muna fait l’offrande d’un tour de chants tout en mouvements. Parée de boubous aux teintes chatoyantes, armée d’une voix puissante, chaude et ensoleillée, mue par une énergie vibrante, la Flamme Bleue embrase la scène et envoûte le public qu’elle convie à une fiesta instantanée aux milles saveurs et couleurs. Sa musique est un heureux cocktail de rythmes traditionnels du Cameroun dont le makossa, le bikutsi et autres afro enchantements, qui baignent dans une sauce de percussions épicées de zestes d’Afrique de l’Ouest auxquels sont rajoutés des influences musicales tantôt Sud-Africaine ou de Jazz et des mélodies accrochantes d’Afro Soul de Muna. À ces ingrédients musicaux, Muna rajoute de la guitare jouée tel que le faisait ses ancêtres, de la basse, la batterie, des flûtes et parfois du piano.

Ces accomplissements sont soulignés par sa nomination au Gala du Grand Prix du Patrimoine d’Expression du Québec où elle reçoit le Prix «Artiste de la relève 2004». Au cours du mois de mai 2005, l’album est entièrement remixé au Studio Piccolo de Montréal. Muna décide ainsi de donner un nouveau souffle à Dipita en lui rendant un son plus acoustique, et d’y faire chanter, tel qu’il était prévu au début, son fils Yannick dans sa berceuse « Ko iyo ». Résultat, on obtient une œuvre aux couleurs encore plus éclatantes, aux saveurs plus prononcées.

En novembre 2005, une autre nomination décore le parcours de Muna. L’album « Dipita » est nominé au Gala Canadien 2005 de la Musique Urbaine dans la catégorie « Meilleur enregistrement sonore – Musique du Monde » et quelques mois plus tard, Muna est nominée au Gala 2006 Canadien de la Musique Indépendante du Canada dans la catégorie « Artiste Favorite – Musique du monde ».

Le sens des responsabilités qu’elle a su développer alors qu’elle était encore étudiante au Lycée, lui permet de devenir une femme d’affaires hors pairs. Muna combine musique et affaires, ouvre et dirige avec succès depuis 2006 le Salon Black Beauty Coiffure & Cosmétiques. Muna prend une pause musicale en 2008 afin de donner naissance à son 2e garçon, le petit Barack, né à la seconde près, durant l’investiture du Président Barack Obama.

En 2013, Muna décide de retourner en studio afin de renouer le plus rapidement avec son public. À l’horizon, de nouveaux thèmes musicaux inspirés de son parcours si mouvementé.

La Flamme Bleue poursuit sa trajectoire, pour allumer d’autres feux de joie et faire le bonheur des publics rencontrés !

Ko Iyo

Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Mailling list

Munafania

  • Livre d'or

--------------------------------------------------------------

Invité (c1qxit)
come perdere la pancia come dimagrire in poco tempo

 

  • Goodies

--------------------------------------------------------------

-Fonds d'écran (Muna Mingole)

 

Booking

CARTE VIRTUELLE : 
FAITES DÉCOUVRIR MUNA MINGOLE !!!

CARTE VIRTUELLE :
FAITES DÉCOUVRIR MUNA MINGOLE !!!


Destinataire :

Ami
Diffuseur
Festival
Salle de spectacle
Programmation artistique

Bonjour, je souhaite vous faire découvrir Muna Mingole, une Artiste d'origine camerounaise aux grands talents.
J'aimerais bien la voir en spectacle, dans une salle ou évènement près de chez nous. J'habite la ville de:
Ci-joint son site web oú vous trouverez des extraits audios et vidéo de sa musique! N'hésite pas à envoyer cette carte à tes ami(e)s,


Signé:


footer